09.06

Johnny au Sportpaleis!

Johnny en concert, c'est toujours un événement. Surtout quand ce dernier choisit la plus grande salle du pays comme théâtre de son spectacle. Exit Forest National où il prend généralement ses aises, et place au Sportpaleis d'Anvers pour ces 2 dates exceptionnelles! Ce n'est pas ça qui va refroidir les nombreux admirateurs de l'artiste, qui le suivent en masse et sans sourciller aux quatre coins de la France et de la Belgique. On assiste donc à une vague de fans qui déferle aux abords de la salle. Mais le Sportpaleis en a vu d'autres, et c'est sans soucis et sans file d'attente que celui-ci engloutit cette foule considérable. Parmi eux, on trouve de tout : le fan de la première heure avec tatouages, cheveux décolorés, chaîne en or et t-shirt siglé. Celui-là pense Johnny, dort Johnny, mange Johnny et vit Johnny! Aux antipodes, il y a le BCBG, chemise dans le pantalon, chaussures clinquantes et bronzage UV. Celui-là fait plaisir à Madame, mais se prend finalement bien au jeu, happé par l'ambiance. Il y a aussi monsieur et madame tout-le-monde, qui se disent qu'un concert de Johnny, c'est à faire au moins une fois dans sa vie. Ceux-là ne comptent plus les farandoles aux mariages et soirées en tous genres sur les hits de la star. Bref c'est une foule eccléctique, jeune et moins jeune qui comble les gradins.

20120608_225702 (1).jpg

Mais venons-en aux faits. Après 40 minutes d'attente (concert programmé à 21h) et une avant-première de Louis Bertignac aussi bruyante qu'inutile, la bête entre en scène. Et c'est peu de choses de dire que c'est à chaque fois un événement! Certains soignent leur sortie, Johnny c'est son entrée! Au milieu d'un show pyrotechnique dévastateur surgit une boule contenant la star. Entonnant l'air d'"Allumer le feu", Johnny laisse derrière lui une scène apocalyptique. Dès les premières paroles, le public est conquis. Quel mec! Il enchaîne ensuite les tubes tels que "Tennessee", "Marie" et "Ma gueule" repris en choeur par la foule. Mention spéciale à l'orchestre d'Anne Gravoin qui a parfaitement complété l'artiste. Le chanteur en a profité pour interpréter 2 chansons de Michel Berger et Tom Jones. Que ce soit par ses nombreux musiciens ou son équipe technique, Johnny est très bien entouré. On a pu le constater avec ses choristes qui ont pris seules le pouvoir le temps d'une chanson. Lui a pu souffler : 68 ans quand même! Avant de revenir avec un "Gabrielle" qui a délivré un public chaud, chaud, show!

Est alors venu le temps d'une avancée dans le public pour une partie plus intime. Instant choisi pour parler de ses origines belges et de son attachement pour ce public. Il a joué quelques morceaux de rockabilly et de musique sixties qui ont conquis les fans plus âgés.

Il est minuit. Après 2 rappels et un dernier "Ne me quitte pas" symbolique, le rideau tombe. Il faut aller dormir maintenant Johnny. Pour ce soir le contrat est une nouvelle fois rempli. Mais demain, même endroit même heure, tu as un autre public à conquérir...

Écrit par Charles - Commentaires (2)

CATEGORIES :

Commentaires

Rectification, Bertignac n'était pas au Sportpaleis.

Écrit par : Fandetoujours | 10/06/2012

Répondre à ce commentaire

Mea culpa. C'était bien Romano Nervoso en première partie!

Écrit par : charles | 11/06/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire